Les conférences sur youtube

Retrouvez sur YouTube les dernières conférences du Laboratoire de droit international et européen


 

Conférence d'Alan Hervé, professeur à l'IEP de Rennes, Chaire Jean Monnet, "La politique commerciale commune à l'heure des crises", 24 septembre 2021

Alan Hervé est professeur à Institut d'études politiques de Rennes, responsable du master Europe et affaires mondiales et de la Chaire européenne Jean Monnet. Spécialiste de droit de l'Union européenne et de droit international économique, ses travaux portent particulièrement sur le droit des relations extérieures de l'Union, la politique commerciale de l'Union européenne, la gouvernance économique de la zone euro.

Le monde de l'après Covid-19 est déjà là en matière de commerce international.
Poursuite de l’essor économique de la Chine, affaiblissement continu de l’OMC et du multilatéralisme, guerres commerciales, irruption des considérations sécuritaires, Brexit, crises climatique et pandémique sont autant de chocs qui obligent l’Union à repenser les termes de ses échanges commerciaux avec le reste du monde.  De fait, une pluralité de concepts nouveaux, du level playing field à l'autonomie stratégique semblent amorcer un nouveau cap à cette politique et, semble t-il, une rupture avec des décennies d'ouverture et de libéralisme triomphant. 
Qu'en est-il réellement ? Que traduisent effectivement les concepts et les décisions prises par l'Union ces dernières années, en particulier depuis la pandémie ? 

Video de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=WHPweW-1nNc&t=27s

Conférence de Nour Hedjazi, Chercheuse à l'Institut français de géopolitique, et de Chloé Peyronnet, ATER à Université Côte d’Azur, "L’Union européenne face à l'internationalisation du conflit libyen. Enjeux, moyens et possibilités d’action", 23 juin 2021

Vidéo de la conférence :  https://youtu.be/xXMtNE1Zv6A

Conférence de Daniel Ventura, Maître de Conférences à Université Côte d'Azur, "La Bielorussie et l'Union européenne, de la coopération intergouvernementale au "civic empowerment", 8 avril 2021

La relation que l'Union européenne et le régime biélorusse entretiennent depuis 2016, dans le cadre du « Partenariat oriental », a connu un coup d'arrêt brutal à la suite des évènements dramatiques qui ont entouré l'élection présidentielle du 9 août 2020. Ces évènements autorisent à adopter un regard critique sur cinq années de coopération marquées par une approche fortement différenciée, une conditionnalité souple et une posture générale de confiance assumée envers le régime biélorusse. En choisissant au contraire de resserrer ses liens avec la société civile, L'Union assume désormais, depuis l'automne 2020, de chercher à développer la « résilience » de la société biélorusse, ce qui illustre un tournant fondamental de sa stratégie de coopération. En sus de classiques mesures restrictives touchant le régime, l'UE entend faire de la société civile le levier d'une transition démocratique et pacifique partant de la base plutôt que du sommet.

Vidéo de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=7Y9-CSHSNcUi

Conférence de Sandrine Maljean-Dubois, directrice de recherche au CNRS, CERIC, Aix-Marseille Université, " Le droit international de la biodiversité", 16 mars 2021

Directrice de recherche au CNRS, Directrice-Adjointe de l'UMR  Droits international, comparé et européen (DICE), Sandrine Maljean-Dubois enseigne le droit international et européen de l’environnement à la Faculté de droit et de sciences politiques d’Aix Marseille Université.
Elle est spécialisée en droit international de l’environnement, droit des changements climatiques et de la biodiversité, et a publié de nombreux ouvrages et articles sur ces sujets. Elle a été professeure invitée des Universités Senghor d’Alexandrie (Egypte), Laval (Canada), UNICEUB, Brasilia, et de l’université catholique de Louvain. Elle a présenté un cours à l’Académie de droit international de La Haye (Pays-Bas) en  juillet 2019, dont son ouvrage, Droit international de la biodiversité, qui vient de paraître chez Brill/Martinus Nijhoff, constitue une version augmentée. 
Par leur globalité et leur gravité, les menaces pesant sur la biodiversité font naître un pressant besoin de droit international. Les États ont adopté en 1992, sous l’égide des Nations Unies, la Convention sur la diversité biologique. De nombreuses conventions sectorielles et/ou régionales coexistent à ses côtés, ainsi qu’un ensemble de règles coutumières. L’étude du droit international de la biodiversité conduit aussi à dépasser les enjeux de protection ou préservation pour aborder les questions que posent l’utilisation et l’exploitation de la biodiversité. En cela, le droit international de la biodiversité entre en interactions, et parfois en conflit, avec d’autres règles du droit international. 
L’ambition de cet ouvrage n’est pas d’offrir une présentation exhaustive d’une matière abondante mais encore éparse, mais bien plutôt de participer à sa conceptualisation. Le droit international de la biodiversité est aussi un excellent laboratoire pour étudier les évolutions en cours du droit international contemporain, notamment l’institutionnalisation de la coopération, le développement d’un droit dérivé, l’articulation entre les règles coutumières et conventionnelles, les mécanismes de contrôle et d’accompagnement de l’État innovants.

Vidéo de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=9ZcA15UWi0w&t=14s

Conférence de Marc Reverdin,  Secrétaire général du Forum de Paris sur la Paix, MEAE, Les enjeux de gouvernance mondiale en 2021, 12 mars 2021

Diplomate de carrière depuis 2011, Marc Reverdin s’est spécialisé dans les questions européennes et a occupé un poste de conseiller politique à l’ambassade de France en Italie entre 2014 et 2016. Il a ensuite rejoint Pascal Lamy, envoyé spécial pour l’Exposition universelle, en tant que conseiller diplomatique.
En 2018, il s’implique dans la création du Forum de la Paix de Paris aux côtés de son fondateur Justin Vaïsse. En tant que secrétaire général de cet événement annuel consacré à la gouvernance mondiale et lancé par le président Emmanuel Macron, il dirige une équipe qui reçoit chaque année des dizaines de chefs d’Etat et des milliers de participants du monde entier.
Il est également conseiller diplomatique auprès du Comité France-Territoires du Pacifique du Conseil de coopération économique du Pacifique (PECC), une organisation internationale basée à Singapour qui, comme l’OCDE, promeut le développement des économies de la région Asie-Pacifique et fait régulièrement des recommandations au forum de l’APEC.
Ancien du master SIDIE de l’Institut du Droit de la Paix et du Développement (2007-2008), il est diplômé des universités de Paris 1 Panthéon Sorbonne, Strasbourg, Nice et Reims. Il enseigne les questions internationales et européennes à Sciences Po Strasbourg.

Vidéo de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=6zES69CIxB0

Conférence du Professeur Jules Lepoutre, Université de Corse,  "Vente de la citoyenneté : la crise des valeurs de l'UE", 10 mars 2021

Malte, Chypre, la Bulgarie, l'Autriche ont développé des programmes de "citoyenneté par investissement" étroitement surveillés par la Commission. Face à la multiplication de ces "passeports dorés", la présidente von der Leyen a déclaré dans son discours sur l'état de l'Union que "les valeurs européennes ne sont pas à vendre".
Dans le cadre de la Chaire Jean Monnet "Union européenne et gestion des crises", le Professeur Jules Lepoutre, auteur de l'ouvrage Nationalité et souveraineté (Dalloz, 2020), membre de l'équipe de la CJM, analyse les procédures d'infraction à l’encontre de Malte et de Chypre, lancées en octobre dernier par la Commission selon laquelle la vente de la citoyenneté européenne n'est pas compatible avec les valeurs et principes de l'UE. 

Vidéo de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=VDlSJ9HvFxQ&t=15s

Conférence de Cécile Riou-Batista, Secrétaire générale adjointe de la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme, "L'action de la CNCDH en matière de lutte contre la traite des êtres humains", 22 janvier 2021

La clinique juridique AJIRE (Analyse juridique de l'intégration des règlementations européennes) de la chaire Jean Monnet s'est vue confier pour l'année 2020-2021 un mandat de recherche par S.E. Michel Veuthey, Ambassadeur de l'Ordre de Malte pour la lutte contre la traite des êtres humains. Dans le cadre des travaux de la clinique, Cecile Riou-Batista, Secrétaire générale adjointe de la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme (CNCDH), diplômée de Sc.po. et spécialiste de sociologie politique, a prononcé  le 22 janvier 2021 une conférence  sur "L'action de la CNCDH en matière de lutte contre la traite des êtres humains", analysant la transposition et l'application par la France des testes de l'UE relatifs à la lutte contre la traite des êtres humains. 

Vidéo de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=zAQ6aau4-mo&t=59s

 Conférence de Jean-Emmanuel Perrin, Institut International de Droit Humanitaire, "Les règles opérationnelles d'engagement", 7 décembre 2020

Jean-Emmanuel Perrin , diplômé d'HEC, de Science Po et du Master 2 SIDIE (LADIE), est Commissaire des Armées et Directeur du département militaire de l'Institut international de droit humanitaire, après avoir été Senior Legal Advisor à l'OTAN et Chef de la division action de l'Etat en mer.

Vidéo de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=mkNaWMjW7uY&t=769s

Conférence de Stéphane Kolanowski, Représentant du CICR auprès de l'UE, l'OTAN et du Royaume de Belgique, "L'Union européenne et les défis actuels de la gestion des crises humanitaires", 26 novembre 2020
Stéphane Kolanowski, Représentant du CICR auprès de l'UE, l'OTAN et du Royaume de Belgique, auteur de nombreuses publications sur le droit international humanitaire, membre de l'équipe de la CJM, partage ses analyses sur la gestion des crises humanitaires par l'Union européenne, en revenant sur l'histoire de cette politique depuis la crise du Biafra, jusqu'aux crises actuelles pour lesquelles l'UE est devenu le premier donateur d'aide. La contradiction possible entre l'approche politico-diplomatique, les missions dans le cadre de la PSDC, et la défense des principes humanitaires d'impartialité et d'indépendance dans le cadre des actions financées par la DG ECHO est présentée dans le contexte de crises récentes : Syrie, Ukraine, etc., mettant en exergue le défi de la politisation et de l'indépendance de l'action humanitaire de l'UE, ainsi que celui des conséquences des sanctions de l'UE, parfois susceptibles de paralyser l'action humanitaire. Vidéo de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=IQoA-NepCbk
 Conférence de Marianne Dony, professeure à l'Université Libre de Bruxelles, Chaire Jean Monnet, Membre du Conseil d’Etat de Belgique et de l’Académie royale de Belgique, "La CJUE, dernier rempart de l'Etat de droit ? Analyse des affaires Commission c/ Pologne, 16 octobre 2020

Les litiges suscités par les réformes de la Cour suprême polonaise et des juridictions de droit commun, et les décisions rendues à partir de 2019 par la Cour de Justice de l’Union européenne sont analysés par la professeure Marianne Dony (Université Libre de Bruxelles, Chaire Jean Monnet, Membre du Conseil d’Etat de Belgique et de l’Académie royale de Belgique, membre de l'équipe de la chaire Jean Monnet "UE et gestion des crises"), dans le contexte de la crise des valeurs de l'Union et du recours à l'article 7 du Traité sur l'Union européenne.

Vidéo de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=UgYf7wzqQHM&t=1274s

Conférence de Philippe Madalon, professeur à l'Université Paris I, "L’individualisme libéral, facteur de crise pour l'Union européenne ?"

Philippe Madalon, Professeur de droit public à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, propose une analyse de la construction juridique de l’Europe sous l’angle de l’individualisme libéral, dans ses dimensions tant politique qu’économique. Sur la base d’une étude approfondie des textes européens ainsi que de la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme et de la Cour de justice de l’Union européenne, M. Maddalon émet l’hypothèse que l’individualisme qui caractérise la façon de faire du droit au niveau européen est potentiellement un facteur de crise structurelle pour la construction européenne. En faisant de l’individu la valeur suprême, en matière économique comme en matière de droits de l’homme, le droit européen incite au repli sur soi plus qu’il ne concoure à dessiner les contours d’une communauté politique au niveau européen. 

Conférence du Professeur Olivier Delas : "l'Union européenne en polycrise"

Le Professeur Olivier Delas, Chaire Jean Monnet à l'Université Laval, professeur invité du Laboratoire de droit international et européen d'Université Côte d'Azur, a prononcé, dans le cadre de la chaire Jean Monnet, le 18 février 2020, une conférence sur "L'UE en polycrise". 

Conférence de Gilles de Kerchove, Coordinateur de l'Union européenne pour la lutte contre le terrorisme : "Actualité de la lutte de l'UE contre le terrorisme"

Dans le cadre de la Chaire Jean Monnet et de la rentrée solennelle de l'IdPD, leçon inaugurale de Gilles de Kerchove, Coordinateur de l'Union européenne pour la lutte contre le terrorisme : "Actualité de la lutte de l'UE contre le terrorisme", 14 janvier 2020.
Vidéo de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=-ntFgbL4Phk&t=11s